Edito

Comment le digital provoque-t-il une révolution des activités de la banque et du retail ? Force est de constater que les modèles historiques sont bouleversés ou en voie de l’être, notamment par le mobile. La relation client est en constante (r)évolution et devient digitale et multicanale. À peine 2 personnes sur 10 se rendent dans une agence bancaire, alors que près de 7 clients sur 10 utilisent internet pour accéder aux services de m-banking ou d’ebanking !

Le numérique introduit des changements conséquents au-delà des usages. La blockchain est une technologie qui permet d’authentifier de nombreux échanges tels que la monnaie, l’identité du créancier ou de l’emprunteur, les actifs… Cette technologie contribue à la modernisation des banques centrales et des établissements, mais prépare également la transformation de la totalité des transactions électroniques.

Le géant de la distribution en ligne Amazon va encore étendre son empire économique avec le rachat pour 13,7 milliards de dollars des supermarchés bio américains Whole Foods, qui font face à la désaffection des consommateurs.

Comment la technologie peut-elle intervenir dans ces enjeux d’omni-canalité, et aider à répondre à un problème clé dans le retail : la qualité de l’expérience client ?

Couplés à l’intelligence artificielle, les registres distribués ouvrent de nombreux développements. Yes Bank a franchi le pas en Inde. La blockchain va garantir la véracité des données ou transactions, faciliter l’apprentissage des machines (bots en tous genres, robots humanoïdes ou robots advisors…) avec des technologies cognitives, améliorer les connexions aux objets connectés tout en renforçant la sécurité et la lutte contre la fraude….

Qui aurait pensé il y a encore quelques années que la traditionnelle banque centrale d’Angleterre travaillerait sur ces sujets innovants ?

Dans le même temps, le régulateur multiplie les textes, DSP2, 4e Directive anti-blanchiment, Mifid, Bâle, Instant Payment… et amène les banques à repenser leurs revenus et à se diversifier. Elles deviennent des plateformes de services ouvertes au cœur d’un écosystème.

La banque offre ses services, ceux de ses concurrents et de Fintechs, mais aussi des services annexes (conciergerie, voyages, réductions…). L’ambition est de s’adapter en permanence aux besoins des usagers et offrir le meilleur à ses clients.

Condition de la réussite, les banques doivent avoir des systèmes d’information ouverts et sûrs afin d’ offrir l’interconnexion et l’interopérabilité à l’ensemble des parties prenantes de leur réseau. Elles ont ainsi la responsabilité de la sécurité de leur écosystème.

Elles diffusent de nombreuses avancées technologiques comme la biométrie, la signature électronique, le 3D secure 2.0 ou des mécanismes d’authentification forte accélérant par ailleurs la transformation digitale de la société tout entière.

La digitalisation du point de vente, les vendeurs connectés, E-commerce, marketplace, trade marketing, click & collect… quels sont les nouveaux enjeux de la distribution, du marketing et des ventes ?

Le digital est désormais indispensable pour engendrer du trafic en point de vente physique, plaçant ainsi la data au cœur de la communication et de relation client, jusqu’au commerce de proximité !

C’est naturellement des opportunités historiques pour tous !   Comment s’en saisir dans ce nouveau monde changeant ? Quelles peuvent être les enjeux pour vos activités ? Pourquoi accélérer la mutation ?
Comment opérer sa transformation et mener la bonne stratégie ?

Nous découvrirons toutes ces opportunités lors de la première édition de la manifestation événement :
“La journée de la transformation digitale : banque & retail.”, le mercredi 17 janvier 2018 en présence de nos experts.

Pierre-Henry Savoye C.E.O
Les Journées de la Transformation Digitale :
Banque & Retail